Home>Pioneer of Consulting 4.0
  • Print
  • Decrease text size
  • Reset text size
  • Larger text size
10.09.2018 #news

Pioneer of Consulting 4.0

Pioneer of Consulting 4.0

Point de vue de Matthieu Courtecuisse

 

 

Il y a maintenant un an, nous avons inventé le concept de Consulting 4.0. Nous avons consacré cette année à affiner le concept, le présenter à nos clients et le déployer.

 

Sur cette même période, nous sommes passés de 12 à 35 consulting bots et nous avons toujours pour ambition d’atteindre une centaine de bots d’ici 2020. L’accueil de cette approche est toujours positive : nos clients, quelles que soient les directions, sont à l’affût de pouvoir aborder concrètement les apports de l’ensemble des techniques de data science. Nous avons pu multiplier les expérimentations et surtout nous avons commencé à industrialiser. Au total, les revenus générés par ces bots ont fortement augmenté pour atteindre plus de 7 m€. Bon nombre de start-up de l’intelligence artificielle ou de la deep tech aimeraient en dire autant !

 

Forts de ces résultats encourageants, nous allons accélérer en renforçant notre plate-forme, en multipliant les cas d’application et en déployant un programme d’upskilling pour généraliser l’approche disruptive du consultant augmenté.

 

Le consulting 4.0 ne se résume pas à l’intégration de l’intelligence artificielle dans le métier de consultant. Il nous faut également hybrider le consulting, l’IA avec des compétences de design. En mai dernier, Sia Partners a racheté l’agence digitale Fove, pour compléter le dispositif. C’est la première fois qu’un cabinet de conseil d’origine non technologique décide d’investir de façon industrielle dans une agence digitale. Là aussi, cette hybridation de savoir-faire résonne comme une évidence pour les clients, avec des premiers résultats commerciaux. Nous avons la chance d’avoir une unicité de positionnement face aux agences indépendantes mais aussi face aux géants de la pub et de la technologies. Comptez sur nous pour l’exploiter.

 

Ces dernières années, face à l’ampleur des transformations, les exigences des clients consommateurs de services de conseil, et c’est bien légitime, se sont renforcées. Ils attendent plus que des concepts, ils veulent des preuves de la culture de l’exécution. En lançant il y a près de 18 mois notre fonds Studio et en le dotant de 5 m€, Sia Partners a une nouvelle fois démontré sa capacité à innover ; Studio n’est pas un incubateur de plus, qui prodigue du coaching, un desk, un baby-foot et du café illimité. Nous devenons un actionnaire de référence, impliqué, qui met à disposition l’énergie de ses équipes, ses compétences et son réseau d’affaires. Et l’intérêt des start-up est bien là. Sur 150 dossiers analysés, nous en avons sélectionné trois, et à l’avenir, nous allons encore davantage nous intéresser au DNVB et, demain, à la Deep Tech. Nous avons réussi à associer dans ces opérations plus de 20 clients. Et ce n’est qu’un début.

 

Être le pionnier du consulting 4.0, c’est une ambition qui n’a de sens que si elle est nativement mondiale et qu’elle se diffuse auprès de plusieurs centaines de clients et au moins dans une dizaine de pays. Il faut de l’impact. Je regrette de voir que la plupart des cabinets indépendants, notamment français, renoncent à ce genre d’ambition, pas nécessairement par manque de vision ou d’intuition, mais par insuffisance de capacité d’exécution ou d’agilité multiculturelle. Il n’y a pas de fatalité à être racheté par une SSII, et surtout, il n’y a pas de meilleur lieu pour les consultants pour s’exprimer et s’épanouir que dans un cabinet dont le conseil est le coeur de son Mission Statement. C’est possible à condition d’associer vision ET moyens. Sia Partners investit dans son avenir, en affectant 90% de son free cash-flow à son plan de développement. Il n’y a pas de place pour la pensée court-termiste si l’on souhaite générer une croissance solide ; l’indépendance, c’est aussi une exigence, celle d’être meilleur que les autres.

 

Après s’être renforcé au Moyen-Orient et au Canada il y a quelques mois, je suis heureux d’annoncer que Sia Partners passe un cap au Royaume-Uni avec l’acquisition d’Inzenka (20 consultants), spécialiste des stratégies de croissance, et de SKT Consulting (10 consultants), spécialiste de la transformation réglementaire dans la banque d’investissement et le wealth management. Avec bientôt 100 consultants à Londres, nous aurons la capacité de déployer l’ensemble de l’écosystème Consulting 4.0, dans un marché leader en Europe qui connait par ailleurs le choc de transformation du Brexit. Enfin, nous intégrons aux Pays-Bays Dicitas (5 consultants), spécialiste de l’expérience client et du marketing, dans un des marchés de référence en matière d’adoption digitale. Au total, avec 100 consultants au Benelux, nous pouvons y proposer le meilleur du Consulting 4.0. Portés par une très forte croissance organique, nous disposons désormais d’une force de frappe de 200 consultants en Amérique du Nord.

 

Les fondations sont posées, nous devons accélérer pour passer à 1.500 consultants et une centaine de Bots d’ici 2020. A la veille du 20ème anniversaire de l’anniversaire de Sia Partners, pour incarner cette ambition, « Pioneer of Consulting 4.0 » devient désormais notre Tagline.

 

 

.